Archives de l’auteur : thomas

test adn

En combien de temps les résultats d’un test ADN de paternité sont-ils disponibles ?

Vous envisagez de passer une commande pour vérifier vos origines mais ne savez pas en combien de temps seront disponibles les résultats ? Vous avez récemment sollicité un test de paternité auprès d’un laboratoire étranger et venez de renvoyer vos prélèvements ? Le délai de réception des résultats issus d’un test de paternité est très rapide : 3 jours suffisent à compter de la réception des prélèvements par le laboratoire.

Des tests ADN très rapides et efficaces dans votre laboratoire

Il faut en effet compter 3 jours ouvrés à compter du jour de la réception de vos prélèvements par le laboratoire pour pouvoir consulter les tests ADN. Les nouvelles technologies dont disposent les laboratoires d’analyse permettent d’effectuer des tests de paternité d’une manière très précise et dans des délais record.

La rapidité avec laquelle est effectué un test ADN permet à celui qui sollicite une analyse d’être fixé dans un très bref délai. La plupart du temps, la réalisation d’un test de paternité à l’aide d’un kit de prélèvement précède une action en justice (action en contestation de paternité, demande de pension alimentaire, demande liée à l’état civil…), ce qui explique que le requérant souhaite avoir les résultats dans le délai le plus court possible.

Solliciter un test de paternité pour prévenir un conflit familial

Lorsque les doutes s’installent sur les origines d’un enfant, un conflit familial peut rapidement naître et désunir toute une famille. En effet, mis à part les liens familiaux construits avec les années qui passent, qu’est ce qui prouve que le père prétendu d’un enfant est vraiment son géniteur ? L’auteur de la reconnaissance, c’est-à-dire celui qui effectue la déclaration de naissance à la Mairie ou à l’hôpital, permettant l’édition du livret de famille, peut ne pas être le père biologique de l’enfant. Les indices qui s’ajoutent à cette reconnaissance de paternité (telle que la naissance d’un enfant pendant le mariage) ne prouvent pas le lien de filiation qui existe entre le représentant légal et l’enfant.

Pourtant, il peut être nécessaire pour l’enfant, qu’il soit mineur ou majeur, de connaître ses origines. Ce dernier peut solliciter des laboratoires étrangers d’analyser les marqueurs génétiques de son père présumé et de les comparer avec son propre ADN, pour s’assurer que cette personne soit bien son véritable père. Si le représentant légal n’est pas le père biologique de l’enfant, alors une procédure judiciaire pourrait être engagée par ce dernier. Or pour le savoir, il est dans tous les cas nécessaire d’analyser les empreintes génétiques de la figure paternelle.

Peut-on effectuer un test de paternité très rapidement ?

Dans un certain nombre de cas, il peut être très urgent d’effectuer un test de paternité. En cas de conflit familial actuel ou imminent, la personne que l’on pense être son père peut souhaiter quitter le domicile familial ou peut menacer de ne plus entrer en contact avec sa famille. Dans de tels cas, effectuer un prélèvement ADN afin de savoir s’il existe réellement un lien de filiation se veut très urgent.

Dès lors que la décision est prise d’effectuer un test ADN, une commande peut être passée auprès d’un laboratoire étranger. Dès cet instant, un kit de prélèvement est envoyé à l’adresse indiquée dans la commande. Ce kit parvient au requérant par la poste en seulement quelques jours.

Si par principe, une prise de sang ou le prélèvement d’un échantillon de salive par frottis buccal sont à privilégier pour une expertise génétique, de nombreux autres éléments peuvent être prélevés par le requérant qui souhaite connaitre la vérité sur sa filiation biologique. Ainsi, un coton tige, une paille, une tache de sang ou de sperme ou encore des cheveux ou des ongles fraichement coupés peuvent permettre au laboratoire d’effectuer une analyse efficace.

Une fois le prélèvement effectué, les échantillons doivent être renvoyés au laboratoire par voie postale. Les résultats de l’analyse ADN sont, quant à eux, disponibles trois jours après l’arrivée des échantillons dans le laboratoire. Effectuer un test de paternité peut donc être très rapide en cas de nécessité.

Pourquoi avoir recours à un laboratoire reconnu à l’étranger pour effectuer son test ADN de paternité ?

Un test ADN de paternité est un acte très important, qui doit être confié à un laboratoire de confiance. Avec France Paternité, les tests ADN sont réalisés immédiatement à l’aide d’une technologie de pointe, qui permet d’affirmer la présence ou l’absence d’un lien de parenté à plus de 99,999%. En réalité, la seule difficulté consiste pour le requérant à prélever des éléments pouvant contenir des échantillons d’ADN. Si les prélèvements ne contiennent pas de traces d’ADN exploitables, alors il ne sera pas possible de dire si les parents biologiques et les représentants légaux d’un enfant sont les mêmes personnes.

Si la réalisation d’un test ADN auprès d’un laboratoire étranger ne possède pas de valeur légale aux yeux de la loi française, l’échantillonnage et l’envoi d’éléments pouvant contenir de l’ADN à un laboratoire permet de connaître la réponse au test de paternité de manière rapide, tout en préservant l’anonymat.

En fonction des résultats du test, l’enfant pourra s’il le souhaite engager une action en recherche de paternité auprès du Tribunal de grande instance du lieu de son domicile. Une fois l’action engagée, de véritables tests ADN pourront être sollicités par la voie judiciaire sur le prétendu père, afin de comparer son patrimoine génétique avec celui de son enfant.

Conclusion sur la rapidité et la fiabilité du test ADN de paternité

Lorsque des doutes s’installent, il peut être nécessaire d’effectuer le plus rapidement possible un test ADN de paternité. Ce dernier, parfaitement discret et anonyme, permet au requérant d’avoir le cœur net quant à ses origines. Chez France paternité, l’envoi d’un kit de prélèvement discret est proposé par voie postale. Ce dernier permet à l’enfant de prélever les échantillons nécessaires afin d’envoyer au laboratoire, par la poste, des éléments à analyser.

Une fois ces derniers reçus, les résultats sont disponibles sous 72 heures seulement. France paternité propose une expertise ADN de qualité basée sur les dernières technologies en matière d’analyse de l’ADN. Le test de paternité ainsi sollicité est fiable à plus de 99,99%, et peut être utile lorsqu’une action judiciaire se profile devant les juridictions françaises.

Un test de paternité sans la présence du père ? C’est possible !

Vous avez des doutes sur l’identité de votre père biologique, et la personne qui vous a élevé(e) n’est pas disponible actuellement ? Dans de telles conditions, il est impossible de pratiquer un test de paternité en direct lorsque le principal intéressé est absent. Les divers échantillons que vous avez à disposition (tâche de sang, brosse à dent, chewing-gum) sont souvent détruits ou bien trop vieux pour être exploités. Que faire alors pour confirmer sa lignée paternelle ? De nombreuses solutions existent.

La solution pour confirmer sa lignée paternelle en cas d’absence du père

En cas d’absence du père, certains laboratoires accrédités à l’étranger sont en mesure de pratiquer des tests ADN permettant de garantir l’appartenance ou non d’une personne à une lignée paternelle. En d’autres termes, il est possible d’avoir la confirmation que la personne absente est bien votre père, tout en ne prélevant aucun échantillon la concernant directement.

Pour réaliser un tel test, votre laboratoire d’analyse ADN va s’appuyer sur divers échantillons appartenant à des personnes de la même famille, côté paternel. Un prélèvement non invasif peut ainsi être effectué concernant votre grand père ou votre grand-mère, votre oncle ou votre tante, votre demi-frère ou votre demi-sœur. Grâce à ces derniers, le laboratoire choisi pourra confirmer ou infirmer votre appartenance à une même lignée paternelle.

Que faire pour avoir recours à un test ADN de lignée paternelle ?

La procédure pour procéder à un test relatif à la lignée paternelle est la même que celle permettant d’effectuer un test de paternité. Il suffit de commander un kit de prélèvement directement sur le site du laboratoire en précisant l’objet du test (test de lignée paternelle). Une fois le kit reçu à domicile, vous pouvez effectuer les prélèvements opportuns, et renvoyer ces derniers par voie postale. Le laboratoire effectue ensuite l’analyse ADN de ces éléments et met à votre disposition ses résultats. Vous pouvez alors avoir le cœur net concernant votre appartenance ou non à une même lignée paternelle.

Comment recueillir les prélèvements des membres de sa famille ?

Afin de pouvoir réaliser le test, il est nécessaire de prélever des échantillons d’ADN sur les membres de votre famille issus du côté paternel. Bien évidemment, seuls les liens du sang sont à prendre en compte, et non les liens d’alliance. Le kit de prélèvement vous fournira tous les instruments nécessaires pour procéder à la récolte sans altérer les empreintes génétiques contenues dans les éléments prélevés.

Afin de respecter les conditions légales, les analyses ADN visant à une recherche de paternité doivent être non invasives. Cela signifie que les membres de votre famille ne doivent pas être contraints de procéder au test. Lors du prélèvement ADN, vous devrez avoir recours à des éléments qui ont été abandonnés par chaque individu et qui peuvent contenir des marqueurs génétiques. Le prélèvement d’un échantillon peut ainsi porter sur un mouchoir ou un préservatif contenant du sperme, un coton imbibé d’une tâche de sang, une brosse à dent, des ongles fraichement coupés ou encore un chewing-gum qui vient d’être jeté.

Le test ADN fonctionne-t-il dans chaque situation ?

Une fois les éléments renvoyés par voie postale. Les résultats du test ne seront donnés que si l’élément renvoyé contient une empreinte génétique exploitable. Pour cette raison, tous les éléments relatifs au corps humain ne peuvent être choisis, car certains contiennent trop peu d’ADN et peuvent ainsi bloquer le laboratoire au moment de la réalisation du test.

En revanche, dans la mesure où les prélèvements envoyés contiennent de l’ADN, le résultat du test sera fiable à plus de 99,9%. Le test de paternité permettra donc d’établir un lien de filiation entre les membres de la famille et le requérant, et donc de savoir si la personne absente est bien le père biologique de l’enfant.

La réalisation d’un test de paternité est-elle discrète ?

Dans la majorité des cas, le test de paternité est sollicité auprès des laboratoires étrangers pour la discrétion de la procédure. Le test ADN ainsi réalisé est très discret. Si dans le cadre d’une procédure judiciaire, le père de l’enfant ou les membres de la famille sont soumis à un frottis buccal ou à une prise de sang effectués par un laboratoire agréé, après vérification de leur identité, ces procédures n’ont pas le mérite d’offrir la discrétion nécessaire pour éviter les conflits.

En faisant appel à un laboratoire étranger, l’enfant qui souhaite effectuer une action en recherche de paternité peut effectuer celle-ci par le biais d’un kit de prélèvement qui arrive par la poste, dans un pli discret. Conformément à la loi française, un tel test ne pourra pas par la suite être produit en justice dans le cadre d’une action en recherche, mais permettra au moins de connaître la vérité sur ses origines. Il peut donc être très pratique d’y avoir recours avant d’envisager une procédure plus sérieuse devant le Tribunal de grande instance.

Pourquoi douter de ses origines paternelles ?

Si les enfants bénéficient généralement d’une reconnaissance de paternité (ou dans le cadre du mariage d’une présomption de paternité), les relations intimes que peut connaître la mère peut parfois fausser le jeu de la filiation. La naissance d’un enfant au sein d’un couple marié ne suffit malheureusement pas, dans certains cas, à prouver un quelconque lien de parenté entre un prétendu père et son fils ou sa fille.

Dans certains cas de figure, si le père devait être absent ou décédé, l’enfant pourrait souhaiter vérifier qu’il était véritablement son père, afin de ne pas passer à côté de sa véritable famille. D’autres souhaitent tout simplement connaître leurs origines afin d’être complètement certains de pouvoir bâtir leur identité sur des bases solides. Dans tous ces cas de figure, en cas d’absence du père, un laboratoire étranger peut fournir un kit de prélèvement permettant de réaliser un test de lignée paternelle non invasif. C’est grâce à ce dernier qu’un enfant pourra, en toute discrétion, vérifier ses origines et poursuivre sa vie en dehors de tout doute. La génétique vient alors au secours de l’identité individuelle de chaque enfant.

effectuer un test adn en france

Est-il légal de réaliser un test de paternité en France

Quelles sont les conditions de légalité en France d’un test de paternité ?

En cas de doute sur le père biologique d’un enfant, la seule issue consiste à réaliser un test de paternité établissant la vérité scientifique sur la filiation. Or, il existe en la matière de nombreux doutes et rumeurs sur la légalité d’un tel test, la plupart du temps réalisé à l’insu de la personne concernée. Est-il légal en France de solliciter un test de paternité auprès d’un laboratoire étranger ? Quelle est la fiabilité du résultat obtenu ? Peut-il être utilisé dans le cadre d’une action judiciaire ?

Que dit la loi sur la réalisation d’un test ADN en France ?

La législation concernant la légalité d’un test ADN varie selon les régions du monde. En France, l’opération est régie par l’article 16-11 du Code civil. Ce dernier présente trois cas dans lesquels un juge peut ordonner le recours à un test de paternité. Le premier d’entre eux vise l’hypothèse de l’instruction judiciaire, qui est intéressante dans le cadre familial.

En ce sens, il est possible de solliciter d’un juge la réalisation d’un test ADN de paternité pour agrémenter une demande en contestation de paternité. Le test nécessite alors d’avoir recours à un avocat qui engagera une procédure devant le Tribunal de grande instance compétent. Puisque la loi n’autorise pas le recours à un test ADN auprès d’un laboratoire étranger, les résultats fournis par ce laboratoire n’auront pas de valeur juridique en France.

Des résultats scientifiquement incontestables, mais qui ne peuvent être utilisés en justice

Il n’est ainsi pas illégal d’avoir recours, en France, à un kit de prélèvement permettant d’envoyer des traces d’ADN à un laboratoire étranger comme France Paternité pour étude. Le résultat donné par le laboratoire est d’ailleurs fiable à 99,9%, et offre donc la même précision qu’un test réalisé par un laboratoire français. La différence avec un test réalisé dans l’un des 12 laboratoires français agréés réside dans la vérification qui est faite de l’identité de la personne testée, et dans la traçabilité des échantillons du prélèvement jusqu’aux résultats du test.

Ainsi, lorsque vous décidez de recourir à un laboratoire étranger pour effectuer un test sur les empreintes génétiques d’une personne, vous seul savez à qui appartiennent les prélèvements. Vous pouvez donc être convaincu de la fiabilité du résultat, mais pas un juge, faute de valeur juridique. Le test de paternité réalisé en France auprès d’un laboratoire étranger permettra simplement de connaître, par avance, le résultat qui sera obtenu en justice.

Le résultat du test ADN auprès d’un laboratoire étranger est-il fiable ?

Il est important de souligner que lors de l’envoi d’un échantillon d’ADN à un laboratoire étranger, la méthode de recherche est la même qu’en France. La fiabilité du test est également identique. En réalité, il est nécessaire pour que le test fonctionne que le demandeur procure au laboratoire un échantillon qui possède suffisamment d’ADN pour réaliser l’analyse.

Lorsqu’il est réalisé en France, le test ADN est effectué par des prélèvements sanguins, ce qui permet d’analyser tous les marqueurs (gêne, chromosomes, allèles, ADN mitochondrial) et de conclure sur le lien de filiation qui concerne le père biologique de l enfant.

La meilleure manière de prélever un échantillon est d’effectuer un frottis buccal sur la personne testée afin d’obtenir un échantillon de salive. Des tâches de sang ou de sperme peuvent également permettre d’effectuer des analyses ADN sans problème.

Tous les échantillons ne contiennent pas suffisamment d’ADN pour effectuer l’analyse ADN

Tout échantillon choisi pour effectuer l’analyse ADN ne permet pas d’établir un lien de filiation incontestable. En réalité, la majorité des échantillons prélevés ne contiennent pas suffisamment de marqueurs génétiques pour permettre aux laboratoires étrangers de conclure sur les caractéristiques génétiques de l’auteur de la reconnaissance de paternité.

Les données génétiques sont majoritairement présentes dans le sang, le sperme et la salive. Pour autant, les laboratoires étrangers acceptent également des prélèvements portant sur une brosse à dents, des cheveux avec leurs racines, une paille usagée ou encore des ongles fraichement coupés, qui peuvent contenir les données génétiques d’une personne.

Comment fonctionne un test de paternité reçu par voie postale ?

La réalisation d’un test ADN est très simple. La commande auprès d’un laboratoire étranger s’effectue par Internet ou par téléphone. En quelques jours ouvrables, le demandeur reçoit un kit de prélèvement ADN à son domicile, généralement sous enveloppe neutre. L’envoi du kit de prélèvement ADN permettant de vérifier la réalité de l’établissement de la filiation est gratuit.

Le kit permet d’effectuer des prélèvements aux fins de réaliser des tests ADN. Un prélèvement à l’aide du kit est dit non invasif, car il s’agit de recueillir des éléments touchés ou appartement à la personne, la plupart du temps sans son consentement. Au contraire, un frottis buccal ou une prise de sang serait une méthode invasive, et nécessiterait l’accord des tribunaux et de la personne testée.

Une fois le prélèvement réalisé, le test est renvoyé au laboratoire le plus rapidement possible, par voie postale. Le laboratoire analyse ensuite l’ADN et le génome prélevés, et peut conclure sur la présomption de paternité qui existe entre deux individus.

Pour quelles raisons dois-je commander un kit de prélèvement ?

Chaque individu possède ses propres raisons d’effectuer un test ADN non invasif, qui ne nuit ainsi pas aux relations entre les membres d’une même famille. Généralement, il s’agit pour le demandeur de vérifier le lien de paternité qui existe entre lui et son père présumé. Ces questions peuvent ensuite être étudiées en justice, au moyen d’un test officiel, afin de discuter l’autorité parentale d’une personne lors d’une procédure judiciaire. La personne qui se défend d’être le père d’un enfant peut aussi avoir intérêt à établir la filiation avant d’engager une action en contestation de paternité, et ainsi tenter d’échapper au versement d’une pension alimentaire.

Dans tous les cas de figure, reconnaître son enfant a des conséquences sur l’acte de naissance établi, sur le livret de famille, mais emporte également des droits et obligations pour les deux parents. Qu’il soit demandé par l’enfant ou par l’un des deux parents, le test de paternité est bien souvent une réalité dans la majorité des familles.

echantillon de sang adn

Quel échantillon choisir pour son test de paternité

Test de paternité : trouver le bon échantillon à envoyer pour son test ADN

Vous souhaitez connaitre la vérité sur vos origines et effectuer un test de paternité ? Pour ce faire, vous avez certainement découvert sur Internet qu’il était possible d’effectuer un test ADN sans avoir recours à une prise de sang. Qu’il s’agisse d’une simple vérification pour vous rassurer, ou d’un test qui marque les prémices d’une action en contestation de paternité, il est facile et peu onéreux d’envoyer un prélèvement à des laboratoires étrangers pour effectuer un test ADN de paternité.

Différents prélèvements permettent d’effectuer un test de paternité

Si le sang est connu pour révéler l’ADN d’une personne, il n’est pas le seul prélèvement qui contient l’empreinte génétique d’un individu. Un échantillon de salive peut tout à fait permettre d’établir un lien de paternité entre deux personnes. Dans un tel cas, le lien de filiation ne pourra pas être réclamé directement en justice, puisque le consentement du père biologique présumé aurait été absent lors de la réalisation du test de paternité. Cependant, la réalisation d’un tel test biologique permet d’avoir une idée fiable de la situation avant d’entamer des procédures plus sérieuses.

Quels sont les prélèvements qui doivent être privilégiés pour réaliser un test ADN ?

Si vous souhaitez faire apparaître les liens familiaux qui vous unissent à l’un de vos parents, le prélèvement d’un échantillon d’ADN sera nécessaire. Le prélèvement vise à recueillir les données génétiques de la personne testée (en général le père présumé) afin de les comparer avec votre propre patrimoine génétique. C’est ainsi qu’il est possible d’établir un lien de filiation, ou au contraire de nier ce dernier.

Le frottis buccal reste la meilleure manière de recueillir les marqueurs génétiques d’une personne, mais il est possible de réaliser un prélèvement moins invasif et donc plus discret. Cependant, pour pouvoir mener une action en recherche de paternité auprès d’un laboratoire, il est nécessaire de recueillir des empreintes génétiques analysables. En présence de données génétiques, la fiabilité du test est très élevée (elle est supérieure à 99,99%). La difficulté demeure que tous les échantillons ne possèdent pas de tels marqueurs. Selon l’élément recueilli, la probabilité de pouvoir analyser un marqueur génétique peut varier. Il est possible de classer les différents prélèvements selon la probabilité avec laquelle ils peuvent permettre d’alimenter un test ADN.
prelevement adn

Le sang et le sperme, idéaux pour réaliser un test ADN

Les tâches de sang sèches, ainsi que les tâches de sperme, sont un excellent moyen de recueillir le patrimoine génétique d’un individu. La présence des marqueurs génétiques y est supérieure à 90%. Autrement dit, en prélevant un tissu, un pansement voire un tampon récent afin de l’envoyer au laboratoire d’analyse, il est très fort probable que l’échantillon contienne de l’ADN à analyser. Le sperme, quant à lui, peut être recueilli dans un papier ou sur un mouchoir.

Les cheveux, ongles, chewing gum sont également de très bons marqueurs ADN

Plus faciles à recueillir à l’insu d’un individu, les brins de cheveux sont d’excellents marqueurs du patrimoine génétique. La probabilité d’y trouver un matériel génétique à analyser y est supérieure à 75%. Entre 6 et 10 brins de cheveux (avec bulbe ou racine) peuvent suffire à réaliser un test ADN efficace et fiable.

De même, les ongles des mains ou des pieds peuvent être envoyés au laboratoire pour analyse. Ces derniers doivent cependant être récents. La cire d’oreille (présente sur quelques cotons tiges) a également de fortes chances de représenter le génome d’une personne.

Enfin, le graal en la matière reste le chewing gum, qui peut rappeler l’efficacité d’un frottis buccal. Afin de ne pas compromettre le résultat, il est nécessaire de collecter cet échantillon à l’aide d’un gant.

Les prélèvements les moins efficaces pour un test ADN

Les autres prélèvements qui peuvent être effectués sont cependant moins efficaces dans le cadre d’un test de l’ADN. Les mégots de cigarettes, les pailles de boissons, une lame de rasoir ou encore une brosse à dent n’ont que peu de chance de contenir de l’ADN à analyser. On estime à environ 60% la probabilité de retrouver de l’ADN à l’intérieur de ces échantillons. Ils ne sont donc naturellement pas à privilégier si vous ne souhaitez pas que votre laboratoire vous annonce qu’il était impossible d’effectuer le test.
laboratoire de test adn

L’utilisation d’un test de paternité doit être relativisée en France

En droit de la filiation, la paternité peut paraître une certitude. Pourtant, il est possible de contredire les mentions indiquées sur le livret de famille, en obtenant une décision émanant du juge du Tribunal de Grande Instance. Les résultats du test de paternité n’ont aucune valeur en droit français. Leur valeur juridique ne peut pas permettre de contester une possession d’état, de demander la fixation d’une pension alimentaire, ou même d’engager une quelconque procédure judiciaire contre le père biologique de l’enfant.

Le test va permettre de confirmer ou d’infirmer une présomption de paternité. Il donne une idée à celui qui a recours à un laboratoire, mais ne possède pas de valeur légale permettant d’établir la filiation. Demander un test n’est pas interdit pas la loi française, et peut permettre de confirmer un éventuel doute sur celui qui estime être le père d’un enfant.

Comment effectuer un test ADN discrètement ?

Les tests de paternité, ainsi que la recherche de maternité, doivent être effectués discrètement afin d’éviter les éventuels conflits au sein d’une même famille. Pour parvenir à un établissement de la filiation, il est possible de commander un kit de prélèvement qui devra être renvoyé au laboratoire d’analyse par la Poste. En seulement quelques jours ouvrables, il sera possible d’obtenir le résultat du test démontrant la présence ou l’absence d’un lien de parenté.

Il faut noter que les résultats des tests sont toujours très précis. La fiabilité du résultat obtenu atteint les 99,99%. Notez que la difficulté consiste bien à choisir les bons échantillons, qui permettront au laboratoire d’analyser de l’ADN. La fiabilité des tests, dès lors qu’une empreinte génétique est présente, est quant à elle toujours identique.