Un enfant à naitre est toujours un bonheur mais parfois le doute s’installe sur ses origines. Là, vous vous demandez : est-il possible de réaliser un test de paternité durant la grossesse ? La réponse est oui. Il s’agit d’un test de paternité prénatal qui est effectué durant la grossesse. Fiable, le test de paternité prénatal permet d’attester le lien de filiation d’un enfant à son présumé père avec une probabilité de plus 99%.

Qu’est-ce qu’un test de paternité prénatal ?

Faire un test ADN durant la grossesse est tout à fait réalisable. Il s’agit en effet d’un test réalisé pour ceux qui souhaitent connaître un lien de parenté entre un homme et un enfant. L’action en recherche de paternité nécessite des analyses en laboratoire grâce à des échantillons de salive qui se fait par prélèvement via un frottis buccal. Une prise de sang de la mère est également possible pour une reconnaissance de paternité. Pour cela, l’analyse se fait sur l’ADN libre fœtal dit non cellulaire. Plus précisément, le sang maternel contient des empreintes génétiques du fœtus entièrement isolées dès les premières semaines de grossesse. Par la suite, le calcul s’effectue sur les marqueurs génétiques de l’enfant et l’ADN du père supposé. Comme il s’agit de lever le doute, il arrive souvent de tester deux pères présumés.

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

A quel moment effectuer un test de paternité sur les femmes enceintes ?

Un test de paternité avant la naissance est un examen qui doit être fait durant une période précise pour avoir l’ADN libre fœtal et comparer les chromosomes. Pour cela, il n’est pas possible de procéder à ce test prénatal avant la 6e semaine de grossesse car il manque de cellules fœtales dans la circulation sanguine maternelle. Il n’est réalisable qu’à partir de la 8e semaine d’aménorrhée, à compter du premier jour des dernières règles. A ce stade, faire un test de paternité est fondamental pour être sûr de la paternité de l’enfant. Dans le cas contraire, la mère peut interrompre une grossesse. En outre, si la grossesse est gémellaire, effectuer un test prénatal est totalement impossible.

Quels sont risques pendant la grossesse ?

Auparavant, un test de paternité prénatal avait besoin des prélèvements de liquide amniotique ou de villosités choriales par amniocentèse pour connaitre le père biologique. Pour ces deux procédés, il existe un gros risque de fausse couche ou un risque de dommage d’un membre du fœtus. Aujourd’hui, le test de paternité non invasif est dépourvu de tout risque. En effet, il ne demande que des échantillons de sang de la mère (à partir de la 6ème semaine de grossesse) et un échantillon de salive des pères présumés pour une expertise biologique.

En combien de temps peut-on avoir le résultat du test ?

Pour obtenir le résultat d’un test de paternité, il faut compter 7 à 10 jours ouvrés à partir de la réception des échantillons. Ces délais d’attente ont beaucoup progressé en comparaison avec le test de paternité par amniocentèse qui procure le résultat complet en 2 ou 3 semaines. Pour certains laboratoires, il est possible d’avoir les résultats plus tôt, entre 5 et 7 jours.

Test de paternité prénatal : à quel prix ?

Un test de paternité prénatal non invasif figure parmi les examens les plus couteux en matière d’analyses ADN. Aujourd’hui, ce coût peut s’élever jusqu’à 1300 euros. En effet, ce tarif est dû au nombre de tâches à effectuer lors de l’isolation de l’ADN fœtal en laboratoire. Actuellement, quelques laboratoires sont certifiés pour réaliser ce test sur le sol américain. Le prix du test de paternité comprend également les frais d’envoi du kit à votre domicile ainsi qu’une étiquette prépayée pour l’envoi en retour des échantillons par coursier. Comme la science progresse au fil du temps, ce prix peut probablement diminuer dans les prochaines années.

 

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste