fbpx

Lorsqu’une personne a un doute sur ses origines, cette interrogation peut créer de nombreux conflits familiaux et parfois gâcher une ambiance saine. Pourtant, qui dit doute ne dit pas forcément filiation illégitime. Le test de paternité en ligne est un outil simple et rapide destiné aux personnes qui ne savent pas si la personne qui se dit être leur père, parfois depuis plusieurs années, est vraiment le procréateur. Si la loi ne distingue désormais plus entre une filiation issue du mariage et une filiation hors mariage (dites légitime, ou naturelle), le fait de vérifier qui est son père peut emporter de grandes conséquences juridiques : emploi du nom de famille, fixation d’une pension alimentaire, droit de visite et d’hébergement, voire autorité parentale…

Au moment de la reconnaissance d’un enfant, en mairie ou à l’hôpital, rien n’est fait pour donner l’assurance à l’officier d’état public que la personne qui se présente est bien le père biologique de l’enfant. Si le fait que les parents soient mariés apporte une présomption de paternité, la réalité biologique et les rapports humains sont parfois plus complexes. Il peut donc être nécessaire, selon les cas, de mener une action en recherche de paternité appuyée sur un test de paternité réalisé auprès d’un laboratoire étranger.

Les bonnes raisons d’utiliser un test de paternité en ligne

Le test de paternité peut être effectué directement via Internet, à la demande de l’enfant, de la mère ou bien du père potentiel. En effet, pour pratiquer un test de paternité, il est nécessaire de pouvoir se procurer un échantillon d’ADN de la personne testée, et un échantillon d’ADN personnel, afin d’effectuer une comparaison entre les deux. Le laboratoire pourra alors affirmer ou infirmer un lien de parenté entre les deux individus. Chaque personne vivant sous le même toit, et concerné par un doute concernant la filiation au sein de sa famille, peut donc commander un kit de test de paternité en ligne, et effectuer ce test de manière discrète et rapide. Dans bien des cas, il est préférable d’effectuer un test, plutôt que de laisser un doute semer la panique dans les relations au sein d’une famille.

En faisant appel à un laboratoire étranger pour commander un kit de prélèvement ADN, l’utilisateur choisi une solution peu onéreuse, fiable et discrète. En effet, lorsque le test de paternité est demandé en Justice, la personne testée est nécessairement mise au courant de la procédure de recherche, ce qui peut créer de nombreux conflits familiaux. En revanche, en commandant un kit de prélèvement discret, le test peut être réalisé à l’insu de la personne testée, puisqu’il ne s’agit pour le laboratoire que de comparer deux échantillons de manière anonyme. Seule la personne qui envoie ces échantillons sait exactement à qui ils appartiennent.

Quelle est la fiabilité des résultats obtenus dans le cadre du test de paternité ?

L’analyse ADN est l’une des techniques les plus fiables pour démontrer la présence ou l’absence d’un lien de paternité entre deux individus. Parce que chaque personne est constituée de cellule, au sein desquelles se trouve tout un patrimoine génétique (chromosomes, allèles…), il est facile de pouvoir identifier les séquences génétiques présentes sur un échantillon et de les comparer avec les séquences présentes sur un autre échantillon. Les résultats de l’analyse ADN sont alors fiables à plus de 99,9%.

Le résultat obtenu est toujours affirmé scientifiquement, avec une probabilité supérieure à 99,99%. Cependant, il n’est pas possible de donner un résultat dans tous les cas de figure. Afin d’être exploitables, les échantillons renvoyés au laboratoire doivent contenir de l’ADN, ce qui n’est pas le cas de tous les éléments pouvant être prélevés dans une maison. En général, les scientifiques explorent l’ADN d’une personne à l’aide d’un échantillon de salive (prélevé lors d’un frottis buccal), ou grâce à une prise de sang. Cependant, dans le cadre d’un test discret, il n’est pas possible de pouvoir effectuer ce genre de prélèvements. Le test ADN est donc réalité autrement.

Le test de paternité est un test ADN à domicile très discret

Les tests proposés par les laboratoires se veulent particulièrement discrets. En faisant appel à un laboratoire étranger sur Internet, le demandeur reçoit son kit de prélèvement directement par la poste à son domicile. Il ne lui reste qu’à effectuer un prélèvement de manière discrète (par exemple, en l’absence de l’individu concerné) et à renvoyer ce dernier au laboratoire. Les résultats sont généralement disponibles sur Internet sous 3 jours. À l’inverse, si le demandeur entendait engager une action judiciaire, l’autre personne serait nécessairement convoquée devant un juge, et alors mise au courant de la situation.

Le problème du test judiciaire, c’est qu’il n’est pas possible de contraindre une personne à effectuer le test. L’action en justice peut également créer de nombreux conflits au sein d’une même famille. Si certains envisagent donc de soumettre un père potentiel à un frottis buccal ou à une prise de sang, cette action ne sera possible qu’avec le consentement de l’individu. À l’inverse, un test de paternité réalisé sur Internet présente le mérite d’être effectué à l’insu de l’individu. N’étant pas identifié formellement au moment du test, il n’est pas possible de présenter les résultats obtenus en Justice. Néanmoins, ce type de test permet de connaître par avance le résultat d’une analyse ADN, avant de porter sa cause devant les tribunaux.

.

Quels prélèvements choisir pour effectuer son test de paternité ?

Tous les éléments contenant de l’ADN peuvent être envoyés au laboratoire pour réaliser le test de paternité. Il est cependant nécessaire, pour éviter toute complication, de choisir ceux qui ont le plus de chance de contenir des échantillons d’ADN. À l’origine, l’ADN est essentiellement présent dans le sang ainsi que dans la salive. Une prise de sang ou un frottis buccal permettent alors de prélever une quantité suffisante d’ADN pour obtenir un résultat dès la première analyse. Cependant, ces éléments ne peuvent généralement pas être recueillis dans le cadre d’un test discret.

Une fois que la personne qui sollicite le test a reçu, par voie postale, son kit de prélèvement, celle-ci peut procéder à l’isolement et au recueillement de l’échantillon. Ces derniers doivent être manipulés avec les outils fournis dans le kit de prélèvement afin de ne pas risquer d’y déposer son propre ADN.

Il y a donc de très nombreux éléments du corps humain qui peuvent être recueillis dans le cadre d’un test ADN de paternité. Si la prise de sang est préférée par les laboratoires officiels, la récolte d’un coton ou d’un tissu imbibé d’une tâche de sang fraiche pourra tout à fait permettre de lancer l’analyse. De la même manière, des brins de cheveux fraichement coupés, des morceaux d’ongles, une paille ou encore une brosse à dent. Il est nécessaire de veiller à ce que la quantité d’ADN présente sur l’échantillon soit suffisante pour réaliser le test, sans quoi le laboratoire n’aura tout simplement aucun génome à comparer à celui de la personne qui sollicite le test.