fbpx

Un test de paternité est incontournable pour obtenir de l’aide concernant le droit de la famille. Toutes les actions relatives à la filiation en dépendent : état civil, acte de naissance, pension alimentaire, héritage… Si un doute sur votre paternité vous inquiète ou si vous connaissez quelqu’un qui n’est pas sûr de son origine, le test de paternité sur Internet est fait pour vous. C’est peu coûteux et très discret. D’ailleurs, on vous dévoile ci-dessous les détails concernant ce test et les bonnes raisons d’y avoir recours.

Le test de paternité, une méthode fiable

Comparable au test de parenté, le test de paternité consiste à analyser l’ADN de deux personnes avec des liens familiaux équivoques. Il a pour but de confirmer le lien de filiation biologique entre un homme et son enfant. On parle souvent de test de paternité, car la filiation maternelle est rarement inconnue. Son premier avantage reste sa fiabilité.

En effet, contrairement aux méthodes simples (méthode de la couleur des yeux ou des groupes sanguins), le test de paternité, c’est-à-dire l’analyse d’ADN, est très approfondie et le résultat en est bien clair. La filiation sera donc soit écartée, soit confirmée. Il faut prélever des échantillons de sang, de salive ou d’autres éléments contenant de l’ADN sur les individus à comparer afin d’en observer les paires de chromosomes. Chaque paire de chromosomes représente les ADN des deux parents. L’empreinte génétique d’un individu est déterminée par les caractéristiques de ses chromosomes et ceux de ses parents.Les résultats du test de paternité sont fiables, ils sont sûrs à plus de 99% si l’homme est confirmé père biologique et à 100% si c’est négatif.

Le test de paternité, adapté à plusieurs situations

Les raisons principales qui poussent à la recherche de paternité sont souvent juridiques. Les résultats obtenus serviront à engager plus sereinement une affaire au Tribunal de grande instance. Il est à noter qu’une certification d’identité ou un témoignage doit accompagner les échantillons d’ADN dans ce cas. Des situations plus ou moins obscures concernant la paternité et l’origine de l’enfant font également partie des raisons des 20.000 tests de paternité effectués par an en France.

Pour reconnaître ou contester la paternité

Si un père souhaite faire une reconnaissance volontaire d’un enfant, mais la mère veut faire preuve du contraire, un test de paternité s’impose. La paternité doit être médicalement prouvée afin que le père puisse jouir des droits parentaux tels que l’autorité parentale ou le droit de visite et d’hébergement de l’enfant.

Le résultat d’un test de paternité, s’il est réalisé par un laboratoire agréé, a une valeur juridique permettant à l’enfant de porter le nom de famille et la nationalité de son père, notamment chez un enfant né hors mariage. L’enfant pourra ainsi devenir l’héritier du patrimoine de son père. On peut dès lors faire un test ADN pour être sûr avant d’aborder une procédure judiciaire visant la contestation de la paternité ou pour un acte de reconnaissance.

Pour identifier un enfant

Ce test de filiation naturelle permet d’identifier un enfant après une disparition, un enlèvement, une longue séparation ou une adoption par des familles différentes. Lors d’une procédure d’immigration, les résultats du test de paternité servent de preuve du lien de parenté pour justifier un regroupement familial. Lors d’une adoption simple, il est toujours prudent pour la famille adoptive de recourir à des tests pour vérifier la filiation de l’enfant, car ceux qui adoptent un enfant enlevé sont sévèrement punis par la loi.

Pour lever le doute sur le père de son enfant

Chez une femme ayant eu des relations intimes avec plus d’un homme et qui veut être sûre du père du bébé, un test de paternité peut être effectué pendant la grossesse (on l’appelle alors test prénatal), ou à la naissance d’un enfant. Notons qu’un test prénatal coûte largement plus cher, il se fait dès la septième semaine de grossesse par prise de sang ou avec le liquide amniotique. Il permet également d’ôter tout doute en cas d’une trop forte ressemblance avec un ami proche de la famille.

En présence du présumé père, le père et l’enfant participent ensemble au test de paternité. En cas d’absence du père, il est possible de faire un test à l’aide d’autres personnes ayant des liens familiaux avec lui. Un test des grands-parents paternels est également efficace pour prouver la paternité. Si le père supposé n’est plus disponible pour des prélèvements, on peut utiliser d’autres échantillons d’ADN tels que cheveux ou ongles. Ces preuves sont toujours fiables même après des années.

Pour éclaircir des situations médicales floues

Médicalement, un test de paternité confirme aux parents biologiques qu’une procréation médicalement assistée telle que la fécondation in vitro, via mère porteuse ou insémination s’est déroulée correctement. Ceux qui suspectent un échange de bébé à la maternité peuvent également le vérifier à l’aide d’un test.

Un test à faire chez soi

Comme dit précédemment, faire un test de parentalité nécessite un prélèvement de sang ou de salive. Désormais, en commandant un test de paternité sur internet, les personnes concernées reçoivent un kit de prélèvement gratuit à domicile. Elles ne sont plus obligées de se déplacer vers un laboratoire ou un centre médical pour l’effectuer.

Il suffit d’envoyer les échantillons par la poste. Comme le prélèvement d’un échantillon sanguin requiert le service d’un agent de laboratoire, il est donc plus simple d’opter pour cette méthode de frottis buccal proposée par un laboratoire accrédité sur Internet. Rapide et non douloureux, prélever des échantillons de salive chez soi convient aux enfants, voire aux nouveau-nés. Ainsi, ils ne seront pas intimidés par la vue du visage inconnu d’un laborantin et les adultes seront épargnés du souci de déplacement.

Un test facile à réaliser

Pour faire le test, il suffit de nettoyer soigneusement les mains, puis d’ouvrir l’enveloppe contenant le kit de prélèvement. La partie cotonneuse doit rester stérile avant l’utilisation, il faut bien se garder de la toucher ou de la poser. On prélève de la salive et des cellules buccales en mettant un coton-tige dans la bouche. L’écouvillon est à frotter fermement contre la paroi interne de la joue, puis à laisser sous la langue pendant 30 secondes.

Le but est de l’imbiber de salive et aussi de recueillir un maximum de cellules épithéliales afin de réaliser le test avec succès. Il faut faire attention à ne pas mélanger les bâtons des participants. Le temps de séchage à l’air libre dure environ 2 heures et ils peuvent être remis dans l’enveloppe quand ils sont suffisamment secs.

Pour limiter le taux de matières étrangères présentes dans la salive, il est conseillé de le faire le matin à jeun. Évitez le tabac, le café, le thé, le chewing-gum ainsi que toute consommation de produit altérant l’ADN pendant 4 heures avant le test. Ils risquent de produire de la salive inutile.

Un service rapide, peu onéreux et discret

Nombreux sites internet comme France paternité proposent des tests ADN accrédités ISO17025. Les services sont rapides, discrets et aussi efficaces que ceux offerts directement dans les laboratoires d’expertise biologique. Les résultats sont disponibles au bout de 3 jours ouvrables après l’envoi des échantillons. En plus, les prix sont abordables. À titre d’exemple, un test ADN de paternité coûte environ 150 euros, c’est un tarif tout compris, dès la commande du kit de prélèvement jusqu’à l’envoi du résultat.