Qu’est-ce qu’un test ADN ?

Les différents tests ADN consistent à établir des ressemblances entre deux échantillons d’ADN prélevés. Ils permettent d’établir avec certitude les liens de parenté entre deux personnes.

Le test ADN le plus courant et le plus demandé est le test de paternité, pour confirmer ou réfuter qu’un homme soit le père biologique de l’enfant.  Mais il existe d’autres raisons qui incitent les gens à faire un test ADN.

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

L’ADN (acide désoxyribonucléique) se présente sous forme de deux brins en hélice et se trouve dans toutes nos cellules. L’ADN contient toutes les informations qui déterminent les traits et les caractéristiques de chaque individu. La moitié de l’ADN d’une personne vient de la mère et l’autre moitié du père. Ces informations sont codées et conservées même après la séparation des deux brins pour être dupliqués. Chaque séquence ADN est unique d’un individu à un autre. Une machine spéciale dans les laboratoires lit ces séquences sous forme de code-barres et les compare.

Différents types de tests ADN sont possibles pour établir des liens entre deux personnes.

Le test de paternité

C’est le test ADN le plus pratiqué dans le monde. Il se base sur le fait que la moitié du patrimoine génétique vient da la mère. Et l’autre moitié vient du père.

Ce test permet de lever le doute sur une éventuelle paternité et de confirmer qu’un père présumé est bien le père biologique de l’enfant.

A l’aide des écouvillons en fibres synthétiques, on prélève sur les deux personnes concernées (père et enfant) un échantillon de salive collecté par frottis buccal. Les cellules à l’intérieur de la joue offrent un riche échantillon d’ADN facile à prélever et indolore. Ces prélèvements sont ensuite envoyés dans un laboratoire pour être comparés. Les échantillons et les résultats sont traités dans la plus grande confidentialité.

Le résultat est donné sous forme de pourcentages. S’il affiche 99,9%, le père présumé est bien le père biologique de l’enfant. Dans le cas contraire, s’il affiche 0%, il n’y a aucune chance qu’il y ait une probabilité de paternité.

Test de paternité prénatal

On peut réaliser un test ADN de paternité avant même la naissance du bébé. Le test prénatal est fait dès les premières semaines de grossesse grâce à une prise de sang de la mère. Cette analyse ADN ne présente aucun risque, ni pour la mère, ni pour l’enfant.

Les tests de paternité permettent de lever le doute si la mère a eu un amant et qu’elle ne peut affirmer avec certitude qui est le père de l’enfant qu’elle porte.

Test de maternité

Le test de maternité compare le profil ADN d’un enfant avec celui de sa mère présumée. Il permet de révéler avec précision si la mère est la mère biologique de l’enfant. Il peut avoir lieu dans les cas où il y a eu une longue séparation entre la mère et son enfant. Cela peut se produire dans les cas d’enlèvement d’enfant ou d’une disparition après une catastrophe naturelle. Le test de maternité est également utilisé lors des procréations artificielles. Les parents sont rassurés que le bon embryon est implanté, lors d’une fécondation in vitro ou lorsque les parents avaient des difficultés à procréer et ont eu recours à une mère porteuse.

Enfin, les enfants adoptés peuvent recourir à des tests de maternité pour retrouver leur mère biologique.

Test de parenté

Aussi appelé test de fratrie, le test ADN de parenté entre frères et sœurs permet de confirmer que deux personnes sont issues du même père biologique, en l’absence de ce dernier.

Ce genre d’expertise ADN est surtout nécessaire pour résoudre les conflits d’héritage.

Test de gémellité

Parmi les différents tests ADN, il y a le test de gémellité. Il permet de vérifier si deux jumeaux sont de vrais ou de faux jumeaux. Ils sont dits vrais jumeaux s’ils sont issus d’un même œuf fécondé (monozygote). Ils proviennent de la fécondation d’un ovule par un seul spermatozoïde. Physiquement, les vrais jumeaux se ressemblent comme deux gouttes d’eau et partagent quasiment l’intégralité de leur patrimoine génétique.

Les faux jumeaux, quant à eux sont nés de deux œufs différents (dizygotes). Les faux jumeaux ne sont pas identiques et ils peuvent être de sexe différent.

Le test de gémellité est également appelé test de zygosité.

 

Test ADN mitochondrial

 

Le test de l’ADN mitochondrial (Test ADNmt) permet de rechercher un ancêtre maternel commun.

L’ADN mitochondrial se transmet de la mère à ses enfants. Ce test permet de confirmer également que les frères et sœurs sont issus de la même grand-mère maternelle en l’absence de celle-ci.

 

Test du chromosome Y (en l’absence du père)

Le test du chromosome Y permet de déterminer si deux personnes sont issues de la même lignée paternelle.

Le chromosome Y subit peu ou pas de mutations. Un garçon reçoit alors exactement le même chromosome Y que son père. Comme ce chromosome ne change pas de génération en génération, le test du chromosome Y permet de confirmer la paternité de deux frères. Même en l’absence du père, il suffit d’avoir un ADN mâle de la famille. Il peut s’agir d’un cousin paternel ou du grand-père paternel.

Les tests ADN sont donc la plupart du temps utilisés pour un lever de doute afin qu’un individu puisse continuer sa vie en toute sérénité. Certaines personnes y ont aussi recours pour rechercher leurs origines ethniques. Des tests ADN permettent également de remonter ses origines ancestrales ou d’établir les arbres généalogiques. Dans ces trois derniers cas, on parle alors de test ADN ethnique.

Dans certains cas, procéder aux tests ADN permet de diagnostiquer une prédisposition à certaines maladies génétiques ou héréditaires comme le diabète de type 2, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou le cancer du sein ou de l’utérus.

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste