Les cousins germains sont les membres de la famille les plus proches à part les frères et sœurs consanguins. Ils se différencient des cousins au second et au troisième degré, qui sont bien plus éloignés, au regard de la consanguinité. En effet, nous partageons un même héritage génétique avec nos cousins germains. Comment s’explique alors ce lien généalogique ?

Qu’est-ce qu’un cousin germain ?

Le terme « germe » fait référence aux grands-parents communs. Cela signifie que les cousins germains sont nés respectivement de deux frères ou sœurs. Ils partagent également un arrière-arrière-grand-parent. Vous appelez une personne votre cousin ou votre cousine germain(e), uniquement si vous vous trouvez au même nombre de générations de l’ancêtre commun.

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

Avec les progrès de la médecine actuelle, sachez qu’il est possible de déterminer son pourcentage ADN avec ses cousins. On distingue :

  • Les cousins germains pleins (partageant deux grands-parents)
  • Les demi-cousins germains (partageant un seul grand-parent)

Quelle est la quantité d’ADN partagée avec un cousin germain ?

Le pourcentage ADN partagé avec les cousins germains pleins est bien évidemment plus élevé que celui avec les demi-cousins germains. Une analyse adn pourra le démontrer. Dans le domaine de la généalogie génétique, les membres d’une même famille, avec des liens de parenté différents, partagent un ou plusieurs segments d’ADN. Étant des parents assez proches, les cousins germains partagent une gamme spécifique d’ADN avec vous, mesuré en centimorgans.

Pour les cousins germains pleins, la fourchette d’ADN partagé est entre 730 et 1081 cMs, donc la moyenne est de 850cMs. Pour les demi-cousins germains, la fourchette se situe entre 215 et 650 cMs, avec une moyenne de 425cMs.

Plusieurs conclusions peuvent être tirées de cette quantité d’ADN :

  • Si elle est supérieure à 700cMs, les parents sont certainement des frères et sœurs consanguins.
  • Si vous partagez plus de 600cMs avec une personne que vous ne connaissez pas mais pensez être votre cousin ou cousine germaine, cette quantité ne peut permettre de déduire que vos parents sont des demi-frères ou sœurs.
  • Par contre, si la quantité d’ADN partagée est de 300cMs, les parents sont certainement demi-frères ou sœurs.

Les tests ADN entre cousins

Quand vous réalisez un test génétique comme un test de paternité ou pour dépister des maladies génétiques, vous obtenez aussi des informations sur les cousinages. Vous vous rendrez alors compte que le nombre de cousins par l’ADN est incommensurable. En effet, malgré l’expression de l’ADN en pourcentage ou en centimorgans, les résultats du test fournis par une société ADN demeurent assez vastes. Il convient de connaître le prix d’un test adn avant donc de l’effectuer.

Quoi qu’il en soit, l’analyse des correspondances ADN reste essentielle, car elle permet de :

  • Retrouver les ancêtres communs avec ses cousins,
  • Définir les cousinages exacts,
  • Résoudre des problèmes familiaux. En découvrant un ancêtre commun, vous trouverez réponse à vos questions.

Les pourcentages ADN permettent d’estimer une possible relation par correspondance, en se basant sur la quantité d’ADN partagée. Il faut noter que le résultat du test sont plus concluants si vous disposez de certaines informations sur la personne, comme son âge ou une partie de sa généalogie car certains liens de parenté pourront alors être éliminés.

En effet, si une personne a le même âge que vous, il y a des chances pour qu’elle soit issue de la même génération que vous et non de celle de vos parents ou de vos petits-enfants. Toutefois, cette règle n’est pas toujours valable. Vous avez sans doute remarqué que dans certaines familles, les enfants et les oncles peuvent avoir exactement le même âge. La connaissance de certaines informations permet toutefois d’affiner l’analyse ADN.

Si l’ancêtre commun est lointain, les chances pour que les écarts d’âge se soient creusés sont importants. La connaissance des descendants des grands-parents et des parents permet également d’éliminer quelques liens de parenté.

La précision des tests ADN entre cousins

Les enfants héritent respectivement de 50% des gènes de leurs parents. Quant aux oncles et tantes, ils partagent 25% de leurs gènes avec ceux de leurs neveux et nièces. En revanche, ce pourcentage est limité à 12,5% entre les cousins germains, ce qui suppose que près de 87,5% de leurs marqueurs génétiques ne correspondent pas.

Même avec un pourcentage de 25%, il est cliniquement difficile de tirer une conclusion des résultats des tests ADN. De ce fait, la probabilité pour que l’ADN corresponde entre cousins reste incertaine. En effet, avec les possibilités de cousinage élevées entre inconnus, le fait que des marqueurs génétiques soient similaires sur une séquence ADN peut tout simplement être le fruit du hasard.  Quoi qu’il en soit, il existe d’autres types de tests plus efficaces pour établir la filiation biologique entre les membres d’une famille :

Les tests de paternité

L’une des raisons de réaliser un test entre cousins est de déterminer si leurs parents sont réellement leurs géniteurs. Mais, avant de procéder aux tests entre cousins, les tests de paternité constituent un excellent recours. De plus, ils sont fiables à 99,99%. Si les résultats du test affichent un tel pourcentage, il n’y a aucun doute que l’individu testé est bien le père biologique du demandeur. Le test de maternité est aussi envisageable.

Les tests oncles / tantes

Le test ADN pour oncle ou tante permet de déterminer s’il existe une relation biologique entre eux et leur neveu ou nièce. Si ce dernier est supérieur à 1.00, cela signifie qu’il existe un lien de parenté entre les individus testés. Dans le cas contraire, aucun lien de filiation ne peut être établi entre eux. En revanche, si le résultat montre un chiffre égal à 1.00, aucune conclusion ne pourra en être tirée.

 

 

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste