L’organisme de tout être vivant, notamment des humains, comporte des cellules, renfermant chacune un noyau. C’est ce dernier qui comporte l’information génétique. Celle-ci est contenue dans les chromosomes, qui comportent également l’ADN. Il existe donc une différence entre ces deux notions importantes dans le domaine de la génétique.

Qu’est-ce que l’ADN et un chromosome ?

Les principales différences entre l’ADN et le chromosome permettent de définir leurs actions :

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

Définition de l’ADN

L’ADN ou Acide Désoxyribonucléique, est une molécule constitutive des chromosomes. Elle porte environ 25 000 gènes. Comme cité plus haut, la molécule d’ADN est située dans les cellules. Lorsqu’il est question de faire un test adn, on procède à son extraction pour pouvoir la comparer à la séquence d’ADN d’une autre personne.

L’ADN est aussi appelé le code génétique. En effet, il comporte toutes les informations utiles au bon fonctionnement et au développement de l’organisme, ainsi qu’à la reproduction. Il comporte 4 nucléotides, qui sont des éléments complémentaires :

  • L’adénine
  • La thymine
  • La cytosine
  • La guanine

Définition du chromosome

Les chromosomes comportent l’ADN. Le corps humain possède 46 chromosomes qui supportent l’information génétique (23 paires). Sur les 23 paires, 22 sont appelées autosomes. La dernière paire (X et Y) est celle qui détermine le sexe de l’individu. Un homme possède un chromosome X et un chromosome Y, tandis que la femme possède deux chromosomes X.

Définition du gène

Pour mieux saisir les différences entre le chromosome et l’ADN, il convient aussi de connaître la définition d’un gène. Il s’agit d’un fragment d’ADN qui comporte une information génétique spécifique, codant pour une protéine unique. Le gène est donc une infime portion de chromosome. Elle est présente en double dans les chromosomes, tout comme ces derniers.

Les deux mêmes gènes sont appelés « allèles ». Elles sont d’origine paternelle et maternelle. C’est pourquoi, l’analyse d’ADN de deux personnes, pouvant être issues d’une même lignée, permet de constater l’existence d’un lien biologique entre les deux. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, faites une recherche sur comment faire un test de paternité.

Les principales différences entre ADN et chromosome

La différence se situe principalement au niveau du rôle des gènes. L’ADN se compose de bases azotées (les nucléotides) qui, lorsqu’elles sont arrangées, permettent de créer un gène. Ce dernier est un segment particulier s’enroulant l’un sur l’autre en une double hélice. Ces segments sont ce qu’on appelle les chromosomes.

En d’autres termes, un gène se compose de petits chromosomes, dont chacun code une information génétique spécifique. Les chromosomes se séparent ensuite en fragments d’ADN. Un chromosome n’est donc rien d’autre qu’un enchaînement d’ADN assez compact pour être contenu dans une cellule.

Au final, les deux sont des composants essentiels des gènes. Les chromosomes sont des sous-parties des gènes et l’ADN une partie des chromosomes. C’est la combinaison de l’ADN aux protéines qui permet la formation d’un chromosome.

Le test de paternité : ou comment l’ADN se transmet sur une même lignée paternelle ?

Le test de paternité est une méthode d’analyse ADN qui vise à mettre en évidence ou à réfuter un lien de parenté entre deux personnes, en l’occurrence un enfant et un homme. Il faut noter qu’il existe plusieurs méthodes pour obtenir un début de réponse en matière de filiation, comme :

  • L’analyse des groupes sanguins
  • Les allèles récessifs
  • Les principes de l’hérédité.

Toutefois, aucune d’entre elles ne permet d’avoir des résultats aussi fiables que le test ADN de paternité. En cas par exemple de refus de reconnaissance de paternité par la mère, c’est la seule possibilité.

Le principe du test de paternité

Dans les cellules humaines, des séquences de nucléotides s’enchaînent et se reforment de façon identique. On les appelle les minisatellites. Leur taille est très variable et correspond au nombre de répétitions des séquences. Cette taille caractérise le chromosome et se transmet de la même manière que les allèles de celui-ci. Pour chaque paire de chromosomes d’une personne, l’un concorde avec les caractéristiques du père et l’autre avec celles de la mère. La comparaison des caractéristiques entre les chromosomes de l’enfant et du présumé père permet d’obtenir un résultat fiable.

La technique utilisée

Une analyse poussée de l’ADN permet de déterminer la taille des minisatellites. Pour extraire l’ADN, on prélève un échantillon de l’individu (salive en général). La réaction en chaîne par polymérase est la technique utilisée pour multiplier l’ADN de chaque paire de chromosomes. Une enzyme de restriction est ensuite utilisée pour découper les brins complémentaires de façon à isoler les minisatellites, tout en gardant leur longueur. Les morceaux d’ADN obtenus sont ensuite examinés par électrophorèse. Par la suite, les molécules se regroupent en deux, dont chaque amas correspond à une taille de minisatellite spécifique.

 

 

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste