Accueillir des jumeaux n’est pas chose aisée, mais c’est le rêve de plusieurs personnes. Oui, il n’y a rien de mieux que d’avoir deux petits bouts, qui vont grandir ensemble et qui seront en tout point identiques (si la génétique est de votre côté) ! Mais dans la cadre d’une grossesse gémellaire, il faut toutefois faire une distinction entre le terme monozygote et dizygote ! Il ne faut surtout pas confondre ces deux notions.

Faire un test ADN vrai jumeau

Le test de gémellité permet de vérifier si des jumeaux et jumelles viennent du même œuf ou de deux œufs différents. Généralement, les parents ou les frères jumeaux ou les sœurs jumelles, sont à l’initiative de cette démarche. De vrais jumeaux se ressemblent physiquement et génétiquement parlant, leurs chromosomes sont semblables.

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

Il faut savoir que les chances d’être maman de jumeaux a considérablement augmenté surtout dans les pays développés avec les naissances médicalement assistées. Les résultats des tests génétiques sont au nombre de deux options :

  • Quand il y a des divergences notables dans le patrimoine génétique, les jumeaux sont faux à 100% ;
  • Par contre, quand les enfants sont monozygotes ou de vrais jumeaux, le test va le confirmer à 99.99%.

Il est aussi possible de confirmer la paternité ainsi que la maternité des enfants jumeaux avec un test de fratrie.

Quelles sont les raisons qui poussent à faire un test gémellaire ?

Il est possible de faire un test ADN de jumeaux par simple curiosité des parents ou des jumeaux eux-mêmes. Parfois, le test est une nécessité médicale surtout pour garantir la réussite d’une greffe ou d’une transfusion de sang… Aussi, le test gémellaire est recommandé pour donner des informations sur la génétique humaine, l’incidence des facteurs environnementaux ou encore les maladies héréditaires.

Comment se passe un test ADN de jumeaux ?

Pour faire le test, vous n’avez pas besoin de vous déplacer dans un laboratoire. Il ne vous suffira que de commander un kit de test comme pour faire un test paternité. Normalement, vous recevrez votre commande dans un délai de 24 à 72h. Pour ce faire, des écouvillons stériles vous seront envoyés. Il ne vous suffira que de les frotter dans votre bouche pendant une dizaine de secondes afin de récolter la salive.

Immédiatement après le processus, vous devez placer l’écouvillon dans une enveloppe et attendre que ça sèche avant de refermer. Il est à noter que lors d’un test ADN, il est fortement conseillé de remplir un formulaire de consentement.

Les jumeaux monozygotes : des vrais jumeaux qui se partagent le même patrimoine génétique

Le mode de conception est unique : la rencontre de l’ovule de la femme et du spermatozoïde de l’homme. C’est à ce stade qu’il est possible de faire une distinction entre les jumeaux. Pour les monozygotes ou homozygotes, un ovule va rencontrer un spermatozoïde. Ils vont procréer un œuf mais au lieu d’avoir un embryon, l’œuf va se diviser en deux. Après de multiples divisions cellulaires, deux embryons vont se constituer. Ils vont ensuite donner deux fœtus et deux enfants dont le patrimoine génétique sera similaire : ce sont les jumeaux identiques.

Comme ils proviennent du même spermatozoïde qui vont évaluer le sexe (X ou Y), forcément, vous pouvez avoir des jumeaux de même sexe, qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Les différents types de jumeaux monozygotes

Lors d’une grossesse gémellaire, on recense différents types de jumeaux monozygotes :

  • Quand l’œuf va se scinder en deux dès la fécondation, il y a deux placentas et deux poches de liquide amniotique. Chaque embryon va grandir dans sa petite poche.
  • Quand la séparation a lieu en quelques jours après la procréation, il y a un seul placenta, un chorion mais par contre deux poches amniotiques.
  • Si la division cellulaire se fait plus tardivement, on parle de monozygotes monoamniotiques et monochorioniques. C’est assez rare c’est vrai, de plus, si la séparation est incomplète, il y a de multiples risques et vous pouvez donner naissance à des siamois.

Attendre des jumeaux avec une mise en commun du sang

Dans le cas de grossesses gémellaires monochoriales, ce qui se passe dans 20% des cas, les fœtus vont se partager le même sang. D’ailleurs durant l’échographie, on peut constater que les cordons ombilicaux sont reliés entre eux. Le plus grand risque lors de naissance jumeaux c’est que l’un se retrouve avec une plus grande quantité de sang que l’autre. C’est le syndrome de transfuseur-transfusé qui requiert une attention particulière afin d’éviter les éventuelles séquelles.

Les faux jumeaux ou le fausses jumelles : ce qu’il faut savoir

Les faux jumeaux sont des jumeaux dizygotes. Pendant l’ovulation, deux ovules sont sortis et chacun ont été fécondés par un spermatozoïdes. In utero, ils ont leur propre placenta et leur poche amniotique. La confirmation de cette grossesse se fait dans les 12 semaines de grossesse à peu près. Il sera aussi possible de distinguer si les embryons sont de vraies jumelles ou de faux jumeaux. Plusieurs facteurs entrent en comptent pour la probabilité de naissances gémellaires dizygotes :

  • L’âge de la mère ;
  • Le rang de naissance des enfants où le taux de faux jumeaux croît dépendamment des précédentes grossesses ;
  • De la prédisposition génétique dans la famille et de l’origine ethnique ;
  • Des traitements AMP: fécondation in vitro, insémination artificielle…

Il faut toutefois faire un suivi de grossesse car des maladies génétiques sont plus susceptibles d’apparaître en plus, cela permet de déceler une éventuelle anomalie. Comme le taux de prématurité est assez élevé, il y a une nécessité de demander conseils à son gynécologue.

En ce qui concerne les paires de jumeaux ou les triplés, sachez que ces bébés viennent d’un même œuf. Toutefois, que ce soit deux frères jumeaux et une sœur, ou deux sœurs jumelles et un frère, sachez que les cas sont extrêmement rares et il faut généralement faire une césarienne.

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste