N° Vert GRATUIT
0 805 69 64 1501 84 25 05 40
echantillon de sang adn

Quel échantillon choisir pour son test de paternité

Test de paternité : trouver le bon échantillon à envoyer pour son test ADN

Vous souhaitez connaitre la vérité sur vos origines et effectuer un test de paternité ? Pour ce faire, vous avez certainement découvert sur Internet qu’il était possible d’effectuer un test ADN sans avoir recours à une prise de sang. Qu’il s’agisse d’une simple vérification pour vous rassurer, ou d’un test qui marque les prémices d’une action en contestation de paternité, il est facile et peu onéreux d’envoyer un prélèvement à des laboratoires étrangers pour effectuer un test ADN de paternité.

Différents prélèvements permettent d’effectuer un test de paternité

Si le sang est connu pour révéler l’ADN d’une personne, il n’est pas le seul prélèvement qui contient l’empreinte génétique d’un individu. Un échantillon de salive peut tout à fait permettre d’établir un lien de paternité entre deux personnes. Dans un tel cas, le lien de filiation ne pourra pas être réclamé directement en justice, puisque le consentement du père biologique présumé aurait été absent lors de la réalisation du test de paternité. Cependant, la réalisation d’un tel test biologique permet d’avoir une idée fiable de la situation avant d’entamer des procédures plus sérieuses.

Quels sont les prélèvements qui doivent être privilégiés pour réaliser un test ADN ?

Si vous souhaitez faire apparaître les liens familiaux qui vous unissent à l’un de vos parents, le prélèvement d’un échantillon d’ADN sera nécessaire. Le prélèvement vise à recueillir les données génétiques de la personne testée (en général le père présumé) afin de les comparer avec votre propre patrimoine génétique. C’est ainsi qu’il est possible d’établir un lien de filiation, ou au contraire de nier ce dernier.

Le frottis buccal reste la meilleure manière de recueillir les marqueurs génétiques d’une personne, mais il est possible de réaliser un prélèvement moins invasif et donc plus discret. Cependant, pour pouvoir mener une action en recherche de paternité auprès d’un laboratoire, il est nécessaire de recueillir des empreintes génétiques analysables. En présence de données génétiques, la fiabilité du test est très élevée (elle est supérieure à 99,99%). La difficulté demeure que tous les échantillons ne possèdent pas de tels marqueurs. Selon l’élément recueilli, la probabilité de pouvoir analyser un marqueur génétique peut varier. Il est possible de classer les différents prélèvements selon la probabilité avec laquelle ils peuvent permettre d’alimenter un test ADN.
prelevement adn

Le sang et le sperme, idéaux pour réaliser un test ADN

Les tâches de sang sèches, ainsi que les tâches de sperme, sont un excellent moyen de recueillir le patrimoine génétique d’un individu. La présence des marqueurs génétiques y est supérieure à 90%. Autrement dit, en prélevant un tissu, un pansement voire un tampon récent afin de l’envoyer au laboratoire d’analyse, il est très fort probable que l’échantillon contienne de l’ADN à analyser. Le sperme, quant à lui, peut être recueilli dans un papier ou sur un mouchoir.

Les cheveux, ongles, chewing gum sont également de très bons marqueurs ADN

Plus faciles à recueillir à l’insu d’un individu, les brins de cheveux sont d’excellents marqueurs du patrimoine génétique. La probabilité d’y trouver un matériel génétique à analyser y est supérieure à 75%. Entre 6 et 10 brins de cheveux (avec bulbe ou racine) peuvent suffire à réaliser un test ADN efficace et fiable.

De même, les ongles des mains ou des pieds peuvent être envoyés au laboratoire pour analyse. Ces derniers doivent cependant être récents. La cire d’oreille (présente sur quelques cotons tiges) a également de fortes chances de représenter le génome d’une personne.

Enfin, le graal en la matière reste le chewing gum, qui peut rappeler l’efficacité d’un frottis buccal. Afin de ne pas compromettre le résultat, il est nécessaire de collecter cet échantillon à l’aide d’un gant.

Les prélèvements les moins efficaces pour un test ADN

Les autres prélèvements qui peuvent être effectués sont cependant moins efficaces dans le cadre d’un test de l’ADN. Les mégots de cigarettes, les pailles de boissons, une lame de rasoir ou encore une brosse à dent n’ont que peu de chance de contenir de l’ADN à analyser. On estime à environ 60% la probabilité de retrouver de l’ADN à l’intérieur de ces échantillons. Ils ne sont donc naturellement pas à privilégier si vous ne souhaitez pas que votre laboratoire vous annonce qu’il était impossible d’effectuer le test.
laboratoire de test adn

L’utilisation d’un test de paternité doit être relativisée en France

En droit de la filiation, la paternité peut paraître une certitude. Pourtant, il est possible de contredire les mentions indiquées sur le livret de famille, en obtenant une décision émanant du juge du Tribunal de Grande Instance. Les résultats du test de paternité n’ont aucune valeur en droit français. Leur valeur juridique ne peut pas permettre de contester une possession d’état, de demander la fixation d’une pension alimentaire, ou même d’engager une quelconque procédure judiciaire contre le père biologique de l’enfant.

Le test va permettre de confirmer ou d’infirmer une présomption de paternité. Il donne une idée à celui qui a recours à un laboratoire, mais ne possède pas de valeur légale permettant d’établir la filiation. Demander un test n’est pas interdit pas la loi française, et peut permettre de confirmer un éventuel doute sur celui qui estime être le père d’un enfant.

Comment effectuer un test ADN discrètement ?

Les tests de paternité, ainsi que la recherche de maternité, doivent être effectués discrètement afin d’éviter les éventuels conflits au sein d’une même famille. Pour parvenir à un établissement de la filiation, il est possible de commander un kit de prélèvement qui devra être renvoyé au laboratoire d’analyse par la Poste. En seulement quelques jours ouvrables, il sera possible d’obtenir le résultat du test démontrant la présence ou l’absence d’un lien de parenté.

Il faut noter que les résultats des tests sont toujours très précis. La fiabilité du résultat obtenu atteint les 99,99%. Notez que la difficulté consiste bien à choisir les bons échantillons, qui permettront au laboratoire d’analyser de l’ADN. La fiabilité des tests, dès lors qu’une empreinte génétique est présente, est quant à elle toujours identique.