La diversité génétique chez les individus s’explique par les allèles d’un gène. Ce sont les éléments constitutifs de ce dernier. Ils permettent de coder une caractéristique spécifique chez une personne, dont la couleur de ses yeux, de ses cheveux ou même une pathologie héréditaire. Quels sont alors les rôles de ces formes variées de gènes et comment s’expriment-elles ?

Allèle dominant et récessif : généralités et définition

Pour comprendre comment une personne “hérite” de certains traits particuliers, il faut se référer aux allèles dominants et récessifs. En effet, une analyse adn ne révèle pas forcément le fonctionnement de la génétique, mais permet essentiellement de connaître ses prédispositions aux maladies génétiques ou sa lignée paternelle et maternelle.

Laboratoire ADN France Paternité
Laboratoire ADN France Paternité

L’allèle, qui est le diminutif d’allélomorphe, est la version d’un gène dont la séquence nucléotidique a changé. Sur les 46 chromosomes constitutifs de l’organisme humain, chacun contient des informations qui se présentent sous forme de gènes. Un gène possède généralement deux allèles, dont l’un provient de l’information génétique du père et l’autre de celle de la mère. L’ensemble des allèles forme ce qu’on appelle le génotype.

L’allèle dominant

Un allèle dominant est celui qui va laisser s’exprimer la caractéristique qu’il code. Il peut n’être présent que sur un seul allèle du gène. Par exemple, l’allèle codant la couleur marron des yeux est dominant.

L’allèle récessif

Contrairement à l’allèle dominant, la caractéristique codée par un allèle récessif ne s’exprime que s’il est présent sur les deux allèles du gène. L’allèle qui code la couleur bleue des yeux est par exemple récessif. Si les deux parents ont les yeux bleus, leurs enfants auront les yeux bleus, sans qu’il n’y ait besoin de confirmer leur lien par un test adn.

Exemples d’héritage génétique avec les yeux

Plusieurs gènes influencent la couleur des yeux d’une personne. Elle dépend en grande partie de la couleur des yeux des parents. Si ces derniers ont les yeux marrons, cela signifie qu’ils portent au moins un allèle marron sur chaque gène qui code la couleur de leurs yeux. Toutefois, ils peuvent aussi porter un allèle bleu, qui ne s’exprime tout simplement pas. Voici les combinaisons possibles :

  • Les enfants nés de parents aux yeux marrons ont 70% de chances d’avoir des yeux marrons.
  • Si l’un des parents porte un gène avec deux allèles marrons, l’enfant aura certainement les yeux marrons.
  • Si les parents ont les yeux bleus, il y a 90% de chances que leur enfant ait aussi les yeux bleus.
  • Si l’un des parents a les yeux marrons, mais porte un allèle bleu et que l’autre parent a les yeux bleus, il y a 50% de chances pour que l’enfant ait les yeux bleus et 50% de chances pour qu’il ait les yeux marrons.

La dominance génétique, incomplète et codominance

Pour mieux comprendre le rôle des allèles, il convient aussi de connaître ces termes :

La dominance génétique

En génétique, la dominance désigne la relation entre les deux allèles d’un gène, où le phénotype des individus hétérozygotes est défini entièrement par un allèle du gène, sans que l’autre n’y contribue. Il s’agit là des allèles dominants et récessifs.

La dominance incomplète

Sur une échelle de mesure quantitative, la dominance incomplète désigne l’instant où le phénotype d’un hétérozygote se place entre les phénotypes de deux homozygotes.

La codominance

On parle de codominance lorsque les effets phénotypiques des deux allèles sont exprimés par un hétérozygote de façon équivalente.

Les maladies et anomalies génétiques

Une maladie génétique est le résultat du dysfonctionnement d’un ou plusieurs gènes. Il peut ne pas être héréditaire, mais résulter de mutations qui touchent les gènes dans les cellules somatiques ou les cellules tumorales. On distingue plusieurs sortes de transmission des maladies génétiques :

La transmission autosomique dominante

Si l’allèle morbide est présent chez au moins l’un des deux parents, la maladie peut s’exprimer.

La transmission autosomique récessive

Si les deux parents sont sains, mais ont une copie du gène mutant, pour chaque grossesse, les risques pour l’enfant de porter la maladie sont de 25%.

Le type de transmission mitochondrial

Elle s’applique aux gènes de l’ADN mitochondrial. Les mitochondries de la cellule-œuf proviennent exclusivement de l’ovocyte, par conséquent, seule la femme peut transmettre les spécificités des mitochondries à ses enfants.

Découvrez votre patrimoine génétique avec France Paternité

France Paternité est un laboratoire spécialisé dans la recherche génétique. Nous proposons des kits de tests ADN pour vous permettre de confirmer vos liens de parenté et résoudre vos conflits familiaux. Parmi nos offres, retrouvez le test de paternité, le test de maternité, le test de fratrie ou encore le test de jumeaux. Grâce à des résultats précis et fiables, vous pourrez lever vos doutes et aller de l’avant, notamment si vous souhaitez engager des procédures judiciaires.

Consultation gratuite avec un spécialiste
Consultation gratuite avec un spécialiste